• HISTOIRE DES FEMMES, DE LA PSYCHOLOGIE, DE L’ENFERMEMENT DES MINEURS                                 Bon de 

          
     MARGUERITE B. : une histoire singulière  

    RESSOURCES : Marguerite B.: une histoire singulière: Dossier d'accompagnement - PDF   Voir l'extrait

     

     

     

     

     

     

     Un film de Gabriel GONNET 

    Documentaire de création – 55 mn.- 2000

    Écrit par Gabriel GONNET et Béatrice KOEPPEL, adapté du livre de Béatrice KOEPPEL :

    Marguerite B. : une jeune fille en maison de correction. Éd. Hachette - 1987 

    Production : La CATHODE, PERIFILMS, AQUI TV , CNC, PROCIREP, ANGOA

    Prix Cinéma et Handicap – Nancy 2001 – Sélection Officielle Vidéopsy Lorquin 

    50 ans après le décès de Marguerite, pupille de l'Éducation Surveillée à Cadillac, en Gironde, nous avons suivi le parcours de Marguerite. L'histoire de Marguerite est difficile, dramatique. Elle se situe dans un moment de réforme et de transition de l'histoire de l'enfermement des mineurs : la réforme de 1945. Marguerite se suicide à Cadillac le 30 octobre 1950. Cet événement provoque la fermeture de la dernière des maisons de corrections pour filles.

    BONUS

    Interview du Juge  des Enfants  Jean-Pierre ROSENCZVEIG - Témoignage de Monique, pupille - Témoignage de Madame DUVAL, éducatrice

    LA PRESSE 

     “ La salle retrouve la lumière après la projection du documentaire Marguerite B. : une histoire singulière qui retrace le parcours d’une pupille de l’Éducation Surveillée qui se suicida à 20 ans, dans la maison de correction pour filles de Cadillac (Gironde), c’était en 1950.  “ Ce qui me choque, c’est que ce documentaire soit tellement d’actualité ” s’emporte une intervenante. ” Libération

     

    “ En écho du livre de Béatrice KOEPPEL, le réalisateur Gabriel GONNET est parti à la rencontre des acteurs et des lieux du drame. ... Cadillac est ce lieu de “ laissées pour compte ” que désigne l’historienne Michelle PERROT, où sont envoyées celles dont on ne veut plus ailleurs... ” Le lien social

     

    LE RÉALISATEUR

    Gabriel GONNET est réalisateur, dirige la Collection de films et de DVD “un film pour en parler” pour l’association la Cathode. Il a reçu 10 prix en festival pour ses films. Sur la Résilience : Maurice et Marianne: Tricotages a reçu le Grand prix du Festival du Film Médical des Entretiens de Bichat, un prix “Psychologie” au Festival Filmed d’Amiens. Cicatrices a été sélectionné aux Rencontres Internationales Sciences et Cinéma de Marseille (RISC) 2008.

     

     

     

     


    1 commentaire
  •  ACCOMPAGNEMENT DU GRAND HANDICAP

    LES SOURIRES D’OLIVIA                                                           

    RESSOURCES : Les Sourires d'Olivia : Dossier d'accompagnement


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un film de Charlotte QUINETTE

    Documentaire : 52 mn -2005

    Production :  La CATHODE, KTO, CNC,  Ministère des Solidarités, de la Santé et de la Famille 

    Sélection festival Vidéopsy Lorquin 2005

    Un accident de voiture a laissé Olivia dans un état de grande dépendance avec une capacité de communication très restreinte. Ses parents se battent pour lui assurer un cadre de vie qui lui permette de rester dans son environnement social, grâce à une hospitalisation à domicile. Son lieu de vie, un appartement personnel, est le centre d’échanges et de rencontres pour les parents, les proches et les soignants.

     Bien que facilité par ces conditions matérielles exceptionnelles, autour d’Olivia, le quotidien reste sans cesse à réinventer. Tous s’interrogent, et cherchent les moyens de la comprendre pour établir une communication avec elle et maintenir l’échange.

    La récompense, … ce sont les sourires d'Olivia, accueillis comme les signes précieux de son lien avec le monde extérieur. Ils réconfortent tous ceux qui l’entourent et les encouragent à aller de l’avant.

     Un document exceptionnel sur l'accompagnement du grand handicap...

     

    BONUS : Visite du Kinésithérapeute – Interview d’Eric MAGNIER, coordinateur de l'ESAVD - Equipe Spécialisée pour une vie Autonome à Domicile, un service de l'APF - Association des Paralysés de France.

     

    LA PRESSE

     “ Dans son univers - entre bubulle son poisson rouge, sa télé et ses géraniums- la jeune fille a paradoxalement retrouvé, tout en étant constamment manipulée, une certaine autonomie.

    L’image du documentaire est belle et bien cadrée.  Elle adopte une bonne distance par rapport à l’intimité, sachant toujours, autant qu’elle le peut, capter la dignité et la grande beauté de cette toute jeune adulte, qui sourit si peu. ” 

    Le lien social 

     

    LA RÉALISATRICE

    C’est le premier documentaire de Charlotte QUINETTE qui découvre la réalisation après un DESS de management audiovisuel.  Elle rencontre Olivia lors d’un premier travail de prévention autour de la sécurité routière.

     

      


    votre commentaire
  • ADOLESCENTS EN DIFFICULTÉ, BOXE ÉDUCATIVE 

     ESQUIVE                                                    
     La CATHODE soutient la Campagne contre le harcèlement scolaire                       

     RESSOURCES : Esquive : Dossier d'accompagnement - PDF      

     

     

     

     

     

     

    Un film de Patrice ROLET

     

    Documentaire de 52 mn

    et FACE à FACE ,

    Version pour L’Éducation Nationale de 3 X 15 mn

    Production : La CATHODE, Télessonne, Aller-retour productions, Ministère de l'Éducation Nationale, Fédération Française de Boxe

     Une classe "Espace SOS" et deux de ses enseignants durant une année scolaire. Cette classe regroupe des élèves en grandes difficultés scolaires, pour une année de la dernière chance. Le travail de Brigitte Puget, professeur principale et de René Acquaviva, professeur d'éducation physique et de boxe éducative….  

     BONUS

    La version FACE À FACE donne plus d’informations sur la pratique des enseignants, elle est destinée à un travail de formation pour les enseignants autour des collégiens en difficulté.

     

    LA PRESSE 

    “ Sur le ring, les élèves vivent des moments privilégiés. Ils apprennent à se dépenser, à évacuer leur trop plein d’énergie, à reprendre confiance en eux tout en apprenant le respect de l’autre. Patrice ROLET et René ACQUAVIVA ont gagné leur combat. ” Le Journal des associations

     

    “ Esquive ”, ce film sobre réalisé par Patrice ROLET ne fait pas l’économie de scènes difficiles sur les relations entre jeunes et adultes.  À voir, pour en parler...” La lettre de la DIV 

      

     

     

     


    votre commentaire
  • JEUNES DES CITÉS ET POLITIQUE    RAPPORT JEUNES - POLICE

     DÉPASSER LA COLÈRE ?                            

     RESSOURCES : Dépasser la colère : Dossier d'accompagnement - PDF  Voir l'extrait 

     

     

     

     

     

    Un film de Roland MOREAU  Documentaire de 51 mn. Réalisé par Roland MOREAU – 2003

     

     

    Un film de Roland MOREAU - 2005

    Production :  La CATHODE, VoiSénard, CNC, PROCIREP, ANGOA

     

    Yann est agent d'accueil à la médiathèque de Blanc-Mesnil. En tant qu'élu au Conseil Local de la Jeunesse à la Ville, il a participé à un atelier de réalisation de film sur les rapports entre les jeunes et la police, puis il a accompagné le film dans des débats en France. À travers son parcours, quelles perspectives peuvent imaginer les jeunes issus de l'immigration pour "entrer en politique" … Bénédicte MADELIN, sociologue – Profession Banlieue - commente le film.`

    Bonus 

    GARDE À TOI, GARDE À VUE, MODE D’EMPLOI 

    Documentaire de 26 mn. réalisé par Roland MOREAU avec les jeunes de la commission Droits du Blanc-Mesnil - Production : La CATHODE, Mairie du Blanc-Mesnil

    RAPPORT JEUNES - POLICE

    Bonus : Entretien avec Bénédicte MADELIN, sociologue, Association Profession Banlieue – entretien avec Zouina MEDDOUR, animatrice, autour du Conseil Consultatif de la Jeunesse – Extraits de débats

     

    LA PRESSE 

     

    “ À travers cette chronique de la vie politique des jeunes du Blanc-Mesnil, nous découvrons comment les jeunes issus de l’immigration entrent en politique... Absence de travail de mémoire sur le passé colonial de la France, discriminations ethniques, ghettoïsation, le film libère la parole citoyenne de l’assistance.” Ville–École-Intégration Actualité 

     

    “ Devant tout ce qui les inquiète... beaucoup de jeunes ont envie de s’engager. “ Ce n’est que collectivement qu’on peut agir ” certifie l’un. Et les jeunes issus de l’immigration comme leurs aînés ne disposent d’aucune représentation politique... ” Le lien social

     

    “ Au Blanc Mesnil, les jeunes gardent un œil sur la police. S’inspirant de leurs expériences, ils tournent une vidéo sur les dérives des gardes à vue. “ On s’est beaucoup vu pour le film. Toutes les semaines, il y a des réunions de deux ou trois heures ” Pour réaliser leur projet, ils sont épaulés par l’association La CATHODE ” (Garde à vue Mode d’emploi) - Libération 

     

    LE RÉALISATEUR

     

    Roland MOREAU commence par réaliser des films Super 8 et à jouer au théâtre comme comédien amateur puis professionnel. Après une licence d'histoire, Il réalise deux courts-métrages en 35 mm "Vue sur la mer" et "La croisée des chemins", ainsi qu'une série de programmes courts "Une Images pour les Droits de l'Homme" diffusée sur France 3. En 1993 il entreprend son premier long-métrage " L'homme qui marche ", histoire d'un personnage qui part à la recherche de lui-même à travers la marche à pied. Il réalise plusieurs films documentaires sur des sujets de société avec La Cathode. Ce cheminement l'a conduit à une posture de réalisateur engagé et de producteur indépendant impliqué dans le monde associatif.

     




    votre commentaire
  •  COMMANDEZ LES DVD

    TOUS LES DVD

    Cliquez sur les couvertures pour avoir accès aux fiches des DVD                   

    Bons de commandeBons de commandeBons de commandeBons de commandeBons de commandeBons de commandeJ'vais le direBons de commandeBons de commandeBons de commandeEsquiveSourires d'OliviaMarguerite B.Un enfant tout de suiteFait Maison & Inspirez ExpirezEtre pèreMémoire retrouvéeBons de commandeBons de commande

     

    DVD VIolenceDVD ALcoolBons de commandeDVD parents/AdosCinéma des pêches

     

    Stecks hachésCubaBons de commandeLa troisième rive et l'Espace du possibleLa Marche de la dignité indigène 

     


    votre commentaire
  •  VIOLENCE CONJUGALE, RÉSILIENCE

    BLESSURES DE FEMME 

    RESSOURCES : Blessures de femmes : Dossier d'accompagnement - PDF

     

    Fiche film : Blessures de femme

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Documentaire de 52 mn. réalisé par Patrice ROLET – 2003 -

    Production : La CATHODE, Télessonne, Service du droit des femmes et de l’égalité, Conseil Général de Seine et Marne

    Sélection Officielle au festival Vidéo psy Lorquin 2004 

    FEMMES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES 
    Battues, violées, harcelées, démunies, elles ont décidé de s’en sortir.  Nous assistons à leur reconstruction, en particulier à celle de Khadija. Femme de caractère, elle affronte ces moments d’instabilité et de fragilité, avec l’appui de Françoise (éducatrice), pour renouer avec la vie sociale et familiale. 

    Film réalisé dans le cadre de l’association, le Relais, à Melun-Sénart

    BONUS 

    3 séquences à l’association le Relais : entretien entre une femme accueillie et la Directrice, accueil téléphonique, Discussion entre éducatrices

     

    LA PRESSE 

    “ Le film suit les étapes de la reconstruction de Khadija. Victime de sévices physiques et psychologiques de la part de son conjoint, elle est accueillie au Relais Sénart où une équipe va la soutenir dans ce long travail... En filmant ces femmes, sans équipe technique, avec une simple caméra numérique, le réalisateur nous permet d’entrer dans leur vie et de mesurer l’efficacité de leur prise en charge. ”

    Le lien social

     

     LE RÉALISATEUR

     Patrice ROLET : Auteur, Réalisateur. Après une licence de lettres en Cinéma et Théâtre à l’Université de Nancy, il entre à l’INSAS, école de cinéma de Bruxelles – Documentaires réalisés: 2004 “ L’empreinte d’un géant ” 52 mn. France 3 - France 5 - 2003 “ Poussières d’Étoiles ” 52 mn. France 5 - 2000-2002 – “ Esquive! ” 52mn. Ministère de l’Éducation Nationale et Télessonne 2001 – “ La Tête dans les Étoiles ” 52’La Cinquième - 1999 “ Des mots pour changer d’air ” 52’  La Cinquième - 1998 “ La tête ailleurs ” 52’ la Cinquième - 1996 “ Useste, Lubat et Compagnie ” 52’  Planète et divers câble – 1995 “ Brancusi ” 26’ La Cinquième 

     

      

     

     

     


    1 commentaire
  •  

    RELATIONS PARENTS ÉCOLE
    LE GRAND MALENTENDU 

    RESSOURCES : Le grand malentendu - Dossier d'accompagnement - PDF                 

    RELATIONS PARENTS-ÉCOLE : LE GRAND MALENTENDU

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un film de Dominique DELATTRE 

     Documentaire : 52 mn.- 2004

    Production : La CATHODE, Télessonne, CNC, Ministère des Affaires Sociales : Direction Générale des Affaires Sociales, Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, Centre social les Tilleuls. 

    RAPPORTS PARENTS-ÉCOLE

    Absentéisme, échec scolaire, violence. Pourquoi l'école d'un côté et les parents de l'autre s'en rejettent-ils la responsabilité ?

    Trois établissements, deux en Seine-Saint-Denis et un au sud de Lyon ont été suivis pendant un an. Ils ont vécu des difficultés, mais les ont surmontées grâce à une équipe pédagogique soudée et un projet de partenariat avec les parents.

    Philippe MEIRIEU remet en perspective les relations parents-école et la place de l'École de la République vis-à-vis de la famille.

    Bonus : entretien avec Philippe MÉRIEU Directeur de l’IUFM de Lyon, Discussion avec l’Association École et famille, témoignages de parents, bureau des parents au Collège Evariste Galois à Sarcelles

     LA PRESSE 

    “ En 52 mn., le réalisateur aborde un sujet rarement traité celui des relations entre l’école et les parents. Dominique DELATTRE montre comment l’école peut se rapprocher des parents ” Le Parisien 

     

    “ Voilà donc un document indispensable pour entretenir la réflexion et enrichir le débat sur une école ouverte et non soumise aux intérêts particuliers ” Animation et Éducation

     

    LE RÉALISATEUR

    Dominique DELATTRE : Réalisateur, formateur à la réalisation au CFT Gobelins, Dominique a développé pendant plusieurs années le secteur A  A  animé et dirigé  les ATELIERS de la CATHODE dont plusieurs ont été primés dont le film MELI MELO qu’il a réalisé, film d’ateliers où les enfants interrogeaient leurs parents sur leur parcours d’immigration, ce film a reçu le prix coup de cœur de l’Institut de Géographie. Il a réalisé également le Scénario conjugal sur les couples et la séparation.

     

     

      


    votre commentaire
  • COMMANDEZ LES DVD

     LE LIVRE  : Résiliences, Cicatrices, Rébellion

    de Gabriel GONNET et Jean Marcel KOFFI, avec un entretien avec Boris CYRULNIK

      

    Présentation du livre

    Aperçu du livre par les éditions l'Harmattan et Google

    Bon de commande - PDF                                                      Bon de commande      Retour au Catalogue     Retour à l'accueil 

    Ce livre est le récit de la longue enquête qui a permis la réalisation du film Cicatrices : résiliences qui déroule le processus de résilience de plusieurs personnages à l’échelle d’une vie. Il réunit trois textes :

    - Le journal du repérage et des rencontres de la préparation du film par Gabriel Gonnet, réalisateur.

    - Un entretien avec Boris Cyrulnik qui commente le film et précise des notions fondamentales autour de la résilience.

    - Jean Marcel Koffi fait le point dans la dernière partie sur ce qui fait consensus autour de cette notion : la capacité à rebondir après un traumatisme, et ouvre des pistes vers ce que pourrait être un travail de résilience collective.

     

    Résiliences, Cicatrices, Rébellion ou la capacité, au delà de la blessure, de refuser l’inéluctable et de reprendre en main un destin individuel ou collectif.

    Jean Marcel KOFFI est consultant socio-économiste. Diplômé de sciences économiques et de sociologie, il s’intéresse au rapprochement de ces deux disciplines des sciences sociales, dans une perspective de développement socialement durable.

    Le DVD pour parler de la Résilience : Cicatrices

        


    votre commentaire
  • MÉMOIRE DE LA SHOAH ET DE LA RÉSISTANCE EN SEINE –SAINT- DENIS

    MÉMOIRES DE VIE, MIR ZAYNEN DO ! 

    RESSOURCES : Mémoires de vie : Dossier  d'accompagnement    

     

    MÉMOIRE DE LA SHOAH ET DE LA RÉSISTANCE EN SEINE –SAINT- DENIS : MÉMOIRES DE VIE, MIR ZAYNEN DO !                                             

    Un film de Bouralfa DJOUANI - Documentaire - 90 mn – 2009

    Pantin, Bobigny, Drancy... Auschwitz, si proche, si loin.

    L’Histoire se déroule en Seine-Saint-Denis à proximité de Paris, dans un urbanisme actuellement en profonde mutation. Difficilement

    identifiables et parfois enfouis dans le paysage urbain, nous découvrons différents lieux marquants de la Déportation en suivant la

    ligne du bus 151.

    Ce documentaire fait resurgir par des témoignages et des photographies, les visages d’hommes, de femmes, d’enfants juifs, embarqués dans les wagons plombés, à destination principalement du camp d’extermination d’Auschwitz.

    En ce début de siècle, ce film donne à voir et à entendre des survivants de Shoah qui transmettent un message de vigilance, d’amour et de fraternité aux générations futures.

    Avec les témoignages de :

    - Shelomo SELINGER, sculpteur du Mémorial national des Déportés de France à Drancy, et du Mémorial de la Résistance à La Courneuve, entre autres.

    - Léon KLEIN, ancien de la MOI (Mouvement des ouvriers immigrés), résistant à Romainville.

     

    EN SEINE-SAINT-DENIS : cinq lieux liés à la déportation

    Le camp de Drancy a été installé dans la cité de la Muette. Cette cité, à l’origine, était destinée à de l’habitation bon marché. Sa construction, débutée en 1931, est restée inachevée. Dès 1939, les autorités françaises y enferment des militants communistes. Après la défaite (juin 1940), les Allemands y internent des prisonniers de guerre français et britanniques. Jusqu’au 16 juillet 1942, le camp est sous administration directe française et sous contrôle étroit allemand. À partir du 2 juillet 1943, le camp de Drancy passe sous la direction de la gestapo. À partir de la rafle du 20 août 1941 jusqu’au 20 août 1944 (date de sa libération et de celle de 1386 personnes), Drancy est le principal camp d’internement et de transit des juifs vers les camps d’extermination. 62 900 hommes, femmes et enfants partiront de Drancy.

    La gare de Drancy-le-Bourget : Venant du camp de Drancy, 40 450 déportés sont partis de cette gare entre le 27 mars 1942 et le 23 juin 1943. Soit 42 convois principalement vers le camp d’extermination d’Auschwitz.

    La gare de Bobigny : Venant de Drancy, 22 450 déportés sont partis de cette gare entre le 18 juillet 1943 et le 17 août 1944, soit 21 convois principalement vers le camp d’extermination d’Auschwitz.

    Le quai aux bestiaux de Pantin : le mardi 15 août 1944, départ du dernier grand convoi de déportés politiques de la région parisienne, environ 2200 hommes et femmes sont déportés vers les camps de Buchenwald et de Ravensbrück.

    Le fort de Romainville, a été de 1940 à 1944, un camp d’internement et de transit. Au total, les Allemands internent près de 7000 personnes, dont 3900 femmes. 200 personnes furent fusillées par les Allemands. Plus des trois quarts furent déportés vers les camps de concentration

     

    LE RÉALISATEUR

     Bouralfa DJOUANI 

    Musicien, réalisateur

    À travers des documentaires autour de l’Art, de l’Histoire, de l’Ecologie, Bouralfa DJOUANI se passionne pour des personnes au parcours de vie singulier et original, et apporte une réflexion, une compréhension sur notre époque, notre monde.

    Du spectacle vivant à la réalisation, son itinéraire professionnel est surtout guidé par les rencontres humaines. Musicien au sein de formations de jazz et de blues, Il s’intéresse à la photographie et travaille un temps pour la presse.

     

    Bon de Commande       Retour au Catalogue      Retour à l'accueil

     

     

     

     


    votre commentaire
  • PARENTALITÉ 

    FAUT-IL APPRENDRE À ÊTRE PARENT(S) ? 

    RESSOURCES : Faut il apprendre à être parents?  Dossier d'accompagnement - PDF 

     

    PARENTALITÉ : FAUT-IL APPRENDRE À ÊTRE PARENT(S) ?


     

     

     

     

     

     

     

     

    Un film de Dominique DELATTRE - Documentaire 52 mn – 2008

    Pamela et Olivier se préparent à la naissance de leur enfant et s'interrogent sur leur devenir de parents, comme l'ont fait en leur temps Bernard et Annie T., lorsqu'ils ont adopté leurs deux enfants. Pour Fabrice et Véronique, n'apprend-t-on pas surtout de ses propres enfants ? Mais comment faire au mieux quand on est une mère seule, comme Salhia et Naceira ? Quant à Annie et Bernard V., quel soutien trouver pour leur fils Michaël souffrant de phobie scolaire, alors que les institutions sèment le doute sur leur capacité à être de bons parents ?

    Autant d'exemples de parentalité qui renvoient avant tout au souci de bien faire, et qui contrastent fortement avec les discours culpabilisants sur les parents démissionnaires.

    SÉLECTION : Festival À nous de voir (Oullins) /Vidéopsy (Lorquin)/ Festival de l’Éducation (Évreux)

     

    BONUS : cinq entretiens réalisés par Dominique DELATTRE

    - Laurent OTT

    Docteur en philosophie, Enseignant et Éducateur

    - Philippe GUTTON

    Psychanalyste et Psychiatre de l'adolescent

    - Frédéric JESU

    Médecin, Pédopsychiatre et cadre territorial

    - Jean Marie LEMAIRE

    Médecin Psychiatre, Thérapeute familial à Liège (Belgique)

    - Michaël AYOUN

    Responsable du Café des Parents et de l'Ecole des Parents et des Éducateurs 

     

    LA PRESSE

     « À l’heure où le discours sur les parents démissionnaires fait recette, ce documentaire  et le réalisateur donnent à voir différents visages de la parentalité loin des clichés »

    Le Parisien Mai 2008

    « Le film nous fait cheminer avec un regard très respectueux,  sur différentes façons de vivre la parentalité aujourd’hui. Le titre est ironique mais le film nous rappelle qu’on n’est pas parent, on le devient ! Un évolution quotidienne qui passe par autant de craintes que d’initiatives individuelles et collectives pour assumer pleinement son rôle de parent. »

    CEPP Octobre 2008

    « Futurs parents, parents adoptifs solo ou d’ados… nous sommes beaucoup à être à être confrontés à des difficultés d’ordre juridique, social, physique ou psychologique. Dans ce documentaire le réalisateur Dominique Delattre est allé à la rencontre de plusieurs familles, caméra  à la main, il leur donne la parole. »

    PsychoEnfants – Alexandra LIÈGE

     

    LE RÉALISATEUR

     Dominique DELATTRE

    Après des études supérieures d'Arts Plastiques et de cinéma, Dominique DELATTRE a dispensé, durant plusieurs années, des formations dans différentes institutions (Education Nationale, CIEP de Sèvres, Institut Français de Brême en Allemagne...), et plusieurs universités (Bordeaux 3, le Mans, St Nazaire, Université Catholique de Montévideo en Uruguay) ainsi que l'Ecole de l'Image des Gobelins.

    Il a en particulier, dans le cadre de La CATHODE, mis en place et développé un secteur d’ateliers pour les établissements scolaires dans la Seine-Saint-Denis. 

    En tant que Réalisateur, il a réalisé des documentaires, parmi lesquels : « Scénario conjugal » sur les couples et la séparation, « Le grand malentendu » sur le rapport parents-école. La particularité de ces films est le résultat d’un travail en immersion de plusieurs mois dans les milieux concernés.

    Ses films ont été diffusés sur France 5, FR3, La Chaîne Parlementaire, Telessonne, Canal 5 à Montévidéo.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique